Jura
Le vignoble du Jura aussi dénommé Revermont ou Bon-Pays s’étend sur une superficie plantée de 1 950 hectares, dans le seul département du Jura. 86 300 hectolitres de vin par an en moyenne, Malgré une production plus discrète, le Jura n'en demeure néanmoins une région avec une longue histoire viticole, au Ier siècle avant J.-C. La culture de l...
Le vignoble du Jura aussi dénommé Revermont ou Bon-Pays s’étend sur une superficie plantée de 1 950 hectares, dans le seul département du Jura. 86 300 hectolitres de vin par an en moyenne, Malgré une production plus discrète, le Jura n'en demeure néanmoins une région avec une longue histoire viticole, au Ier siècle avant J.-C. La culture de la vigne a su évoluer au fil des siècles pour produire des vins de qualité, en s’appuyant sur un terroir atypique, des cépages appropriés et des savoir-faire locaux. Situées entre 250 et 400 m d’altitude, les parcelles occupent les pentes les mieux exposées descendant des plateaux du massif du Jura. Avec des sous-sols marneux sont principalement recouverts d’éboulis calcaires bruns ou d’argiles à chailles issus de la dissolution des calcaires. Le climat est semi-continental, ceci impliquant des conditions difficiles à la vigne notamment des saisons contrastées, hivers rigoureux, ensoleillement faible et pluies abondantes. Les vignerons ont donc du effectuer un gros travail de sélection des terrains et des cépages pour parvenir à donner toute leur personnalité et leur qualité aux vins du Jura. Les cépages plantés sont des classiques du genre : le Pinot noir ou le Chardonnay, mais surtout de cépages plus spécifiques à ce vignoble comme le Poulsard, le Trousseau ou le Savagnin. Le vignoble jurassien propose ainsi une palette très complète de vins rouges, blancs et rosés, tranquilles ou mousseux, sans oublier le fameux vin jaune et le vin de paille, tous reconnus par des AOC. Les plus connus, comme les Arbois, les Arbois Pupillin ou les Château-Chalon, méritent leur place au sein des grands vins du patrimoine viticole français. Les différentes appellations régionales : Arbois Arbois Mousseux, Arbois-Pupillin, Arbois-Pupillin Mousseux, Château-Châlon, Côtes-du-Jura, Côtes-du-Jura Mousseux, Crémant-du-Jura, l'Étoile, l'Étoile Mousseux, Macvin-du-Jura, Vin de Pays de Franche-Comté, Vin de Pays de la Haute Saône, Vin de Pays du Doubs
Détails

Jura Il n'y a aucun produit dans cette catégorie.

Sous-catégories

  • Arbois
    L’AOC/AOP Arbois a été reconnue en 1936. Le vignoble s’étend sur une suerficie plantée de 850 hectares, avec une production de 37 200 hectolitres sur les commune d'Arbois, de Montigny-les-Arsures, les Arsures, Mesnay, Vadans, Villette-les-Arbois et Pupillin. Arbois est considérée comme la capitale des vins du Jura, son nom étant un symbole fort de la production locale. Le terroir de cette appellation est d'une grande richesse pour les pieds de vigne, à l’abri des vents sous des falaises calcaires, aux sous-sols marneux riches en minéraux et qui conservent l’humidité typique du climat jurassien. Dans un vignoble plus propice aux cépages rouges (majorité de la production), le cépage Trousseau, qui apprécie tout particulièrement les argiles à chailles des bas de versants, donne des vins rouges charpentés et à la robe pourpre intense. Les Arbois rouges sont plus légers et parfumés quand ils favorisent le Poulsard, ou plus ronds et colorés avec le Pinot noir. Cet AOC offre également une variété importante de blancs secs, principalement issu du Savagnin, la robe est pâle, les arômes fruités et délicats mais aussi des vins jaunes, des vins de paille et des mousseux (AOC Arbois mousseux). Les vins produits autour de la commune de Pupillin peuvent revendiquer leur propre appellation communale, l’AOC Arbois-Pupillin.