Vallée du Rhône Septentrional
La Vallée du Rhône Septentrionale fait partie du vignoble de la Vallée du Rhône s'étend de Vienne au nord (département du Rhône) jusqu'à Valence au sud (département de la Drôme) en passant par la Loire et l'Ardèche, sur 4700 ha le long du fleuve. On y retrouve 8 appellations dont quelques prestigieuses : Côte-Rôtie, Condrieu, Château Grillet, S...
La Vallée du Rhône Septentrionale fait partie du vignoble de la Vallée du Rhône s'étend de Vienne au nord (département du Rhône) jusqu'à Valence au sud (département de la Drôme) en passant par la Loire et l'Ardèche, sur 4700 ha le long du fleuve. On y retrouve 8 appellations dont quelques prestigieuses : Côte-Rôtie, Condrieu, Château Grillet, Saint-Joseph, Hermitage, Crozes-Hermitage, Cornas, Saint-Péray. Syrah pour les rouges et Viognier pour les blancs demeurent les cépages rois de cette région viticole. Le vignoble septentrional de la Vallée du Rhône s’étend de Vienne à Valence, sur 4 700 hectares le long du Rhône. Les sols y sont graniteux, les coteaux assez escarpés et très étroits sur lesquels la vigne doit se contenter de peu de place. La culture est établie sur des terrasses, bordées de murets retiennant la terre (chalais). tel que ce quel'on peut retrouver sur la Côte Vermeille (Banyuls). Le climat est plus tempéré que sur la partie méridionale, avec des pluies permettant à la vigne de ne pas souffrir de sécheresse ce qui offre des vins blancs plus minéraux qu'au sud. L'exposition sud-est et sud-ouest lui offre cependant un très bon ensoleillement. C’est pour ces raisons que l’encépagement de ce vignoble est caractérisé pour les vins rouges par une unique variété, la Syrah. Les vins rouges de cette partie de la Vallée du Rhône sont puissant, très coloré, et le plus souvent de bonne garde. Les arômes évoluent vers des notes de poivre, d'épices et de cuir. Si plusieurs cépages sont utilisés pour les blancs (Marsanne, Roussanne, Viognier), les vignobles de chaque appellation privilégient aussi souvent les vinifications individuelles.
Détails

Vallée du Rhône Septentrional Il y a 4 produits.

Sous-catégories

  • Condrieu
    Reconnue AOC depuis 1940, Condrieu s'étend sur une petite superficie de 130 hectares de vignes, réparties géographiquement autour de la ville de Condrieu mais qui touchent 3 départements (Rhône, Loire et Ardèche), ceci sur la rive droite du Rhône. Cette AOC de Côtes-du-Rhône septentrionales a la particularité de ne produire que des vins blancs, très appréciés par la noblesse au XVème siècle. Le vignoble, qui inclut celui de l’AOC Château-Grillet, cultive son identité en étant le seul à avoir un mono-cépage, le Viognier. Ce cépage est bien adapté aux terroirs de gneiss implantés sur des coteaux granitiques assez abrupts, la construction de terrasses et murets (chalais) pour retenir les terres s'est y imposé naturel. Les vendanges sont le plus souvent tardives afin de profiter au maximum de la chaleur et de l’ensoleillement méditerranéens. Principalement vinifié en sec et demi-sec, le Condrieu est un vin original qui présente une diversité aromatique fabuleuse et une minéralité bien maîtrisée, une robe colorée qui se dore avec le vieillissement. Souple, frais et d’une belle longueur en bouche, il propose des parfums exquis de fleurs dont la violette et de fruits blancs du verger, abricots, pêches. Cette appellation a la particularité esthétique d’être mis en bouteille dans la célèbre flûte de Condrieu de verre jaune. Les moelleux qui peuvent être produits dans les grands millésimes sont remarquables, et en bonne voie pour obtenir une AOC spécifique.
  • Saint-Joseph
    L’AOC Saint-Joseph se délimite à près de 50 km de vignoble de la rive droite du Rhône, dans les départements de la Loire et de l'Ardèche s’étend sur une superficie de 1 100 hectares. Autrefois appelé « Vin de Mauves », il était très apprécié des rois de France au XIVème siècle, et fut renommé « le Saint-Joseph » au XVIIIème siècle par les Jésuites de Tournon. C’est Victor Hugo dans les « Misérables » qui développa sa notoriété dès le XIXème siècle et lui permit à terme d’être reconnu en AOC en 1956. Les sols sont granitiques légers, de schistes et de gneiss, et sont plantés en cépages Syrah pour le rouge, en Marsanne et Roussanne pour les blancs. Le Saint-Joseph rouge est élégant et fin tout en développant une certaine puissance. Il se caractérise par ses parfums de cassis et framboise, puis réglisse et cuir après quelques années de garde. Il est bien souvent conseillé de le garder une dizaine d’années pour détecter toutes ses saveurs. Le Saint-Joseph blanc est quant à lui composé de senteurs d’acacia, de miel et d’abricot qui s’accordent à merveille avec les poissons et fruits de mer.Ce terroir viticole bénéficie d'un climat tempéré dont la principale caractéristique est le vent fréquent qui souffle le long du couloir rhodanien. Ce vent, lorsqu'il vient du nord, est baptisé mistral et a pour effet d'assécher l'air et d'apporter du beau temps et de la fraîcheur en été,
  • Crozes-Hermitage
    Reconnu AOC en 1937, Crozes-Hermitage ou Crozes-Ermitage s'étend sur une superficie de 1 400 hectares et sur 11 communes de la Drôme autour de Crozes-Hermitage et de Tain-l'Hermitage. Le vignoble de Crozes-Hermitage est celui qui produit le plus de vin pour la partie septentrionale. Comme pour les autres appelations de cette région, le climat méditerranéen chaud et sec est valorisé par une exposition au soleil plein sud, le mistral pouvant être plus néfaste aux vignes qui sont en général moins protégées. Le terroir est assez diversifié avec des substrats granitiques, des dépôts sableux ou terrasses caillouteuses, selon qu’on se trouve sur les coteaux au nord de la zone ou sur les plaines alluvionnaires plus au sud. Ceux du nord sont des rouges de caractère, plus proches des AOC Hermitages, structurés et de bonne garde. Ceux du sud sont moins puissants, fruités et à consommer plus jeunes. Les blancs secs de Crozes-Hermitage sont frais et fruités, aux arômes d’agrumes, et peuvent gagner en gras, en amplitude et en potentiel de garde s’ils sont élaborés plus traditionnellement, avec une fermentation malolactique. Les cépages typiques demeurent la Syrah pour les rouges, la Marsanne et la Roussanne pour les blancs.
  • Côte-Rôtie
    Le Côte-Rôtie est produit sur les communes d'Ampuis, de Saint-Cyr-sur-le-Rhône et de Tupin-et-Semons, sur la rive droite du Rhône, en face de la ville de Vienne, au sud de Lyon. Cette 'appellation reconnue en 1936 s'eétend sur 229 hectares. Ce vignoble prestigieux se compose de terrasses très escarpées, micaschistes au nord, leucogneiss au sud et migmatite sombre à l'extrême sud de l'appellation. Les coteaux bénéficie d'une orientation sud/sud-est. Ce sont ces conditions de culture très typiques qui ont permis de produire des grands vins, dans un climat dit lyonnais, alliant parfaitement la chaleur et le soleil (d’où le « Rôtie ») du climat méditerranéen, à la fraicheur et l’humidité apportées tout au long de l’année par les influences continentales des terres de Bourgogne plus au Nord. Le cépage la Côte-Rôtie est majoritairement le syrah, on peut retrouver jusqu'à 20 % de viognier, pour une fermentation simultanée. Il dégage à l'agitation une combinaison d'arômes carnés et floraux. On retrouve en Côte-Rôtie deux terroirs bien distincts : la Côte Brune située nord et ses micaschistes riches en fer, et la Côte Blonde au sud, composée de gneiss et de sables argileux appelés « arzels ». Elevés lentement en fûts, les AOC Côte Rôtie sont des vins rouges de terroir à la qualité admirable, intensément complexes, tanniques et puissants, appréciés pour leur authenticité et leur richesse en bouche.
  • Château-Grillet
    Château-Grillet
  • Cornas
    Cornas
Résultats 1 - 4 sur 4.
Résultats 1 - 4 sur 4.