Vallée du Rhône Méridional
Le vignoble de la Vallée du Rhône Méridional s’étend d’Avignon à Montélimar, sur une superficie bien plus importante que la partie nord de la région, soit 71 000 hectares, Cette région viticole produit des vins rouges, rosés et blancs. Le climat, typiquement méditerranéen, garantie un ensoleillement exceptionnel et se distingue par la prése...
Le vignoble de la Vallée du Rhône Méridional s’étend d’Avignon à Montélimar, sur une superficie bien plus importante que la partie nord de la région, soit 71 000 hectares, Cette région viticole produit des vins rouges, rosés et blancs. Le climat, typiquement méditerranéen, garantie un ensoleillement exceptionnel et se distingue par la présence du mistral. se faufilant tout le long de la Vallée du Rhône à partir le Nord, ce vent influence énormément la culture des vignes du fait de son caractère froid et sec, son effet desséchant est bénéfique lors des périodes humides principalement au printemps, mais dévastateur lors des étés trés secs. A l’inverse du vignoble septentrional, qui suit le Rhône de façon plus longitudinale et sur une bande terre assez mince, celui de la partie méridionales s’étale sur une bien plus grande zone de convergence du Rhône et de tous ses affluents, Les terroirs y sont assez complexes, situés sur des coteaux et plateaux issus des alluvions anciennes ayant formé un bassin sédimentaire aux terrains riches et diversifiés. Tel que l'on y retrouve une grande variété de cépages, permettant aux vignerons d’adapter l’encépagement de leurs parcelles aux sols qui les composent. L’AOC Chateauneuf-du-Pape est le vignoble le plus prestigieux du vignoble méridional de la Vallée du Rhône. Les appellations y sont aussi nombreuses que les terroirs : Beaumes-de-Venise , Châteauneuf-du-Pape, Châtillon-en-Diois, Clairette-de-Bellegarde, Clairette-de-Die, Costières-de-Nîmes, Coteaux-de-Die, Côtes-du-Rhône-Villages, Côtes-du-Rhône-Villages Cairanne, Côtes-du-Rhône-Villages Chusclan, Côtes-du-Rhône-Villages Laudun Côtes-du-Rhône-Villages Massif-d'Uchaux, Côtes-du-Rhône-Villages Plan-de-Dieu Côtes-du-Rhône-Villages Puyméras, Côtes-du-Rhône-Villages Roaix,Côtes-du-Rhône-Villages Rochegude, Côtes-du-Rhône-Villages Rousset-les-Vignes, Côtes-du-Rhône-Villages Sablet, Côtes-du-Rhône-Villages Saint-Gervais, Côtes-du-Rhône-Villages Saint-Maurice, Côtes-du-Rhône-Villages Saint-Pantaléon-les-Vignes, Côtes-du-Rhône-Villages Séguret, Côtes-du-Rhône-Villages Signargues, Côtes-du-Rhône-Villages Valréas Côtes-du-Rhône-Villages Visan, Côtes-du-Vivarais, Crémant-de-Die, Gigondas, Grignan-les-Adhémar, Lirac, Luberon, Muscat-de-Beaumes-de-Venise, Rasteau, Rasteau Rancio Tavel, Vacqueyras, Ventoux, Vinsobres
Détails

Vallée du Rhône Méridional Il n'y a aucun produit dans cette catégorie.

Sous-catégories

  • Châteauneuf-du-Pape
    Reconnue en 1936, l’AOC Chateauneuf-du-Pape est le fleuron du patrimoine viticole de la Vallée du Rhône méridional, et un des plus grands crus français. Au XIVe siècle, le pape Jean XXIII fit construire à Châteauneuf une forteresse, et y développa le célèbre vignoble, dont la culture fut perpétuée dans la grande tradition papale de la Cité des Papes d’Avignon. Réputé autant pour ses blancs que pour ses rouges, le vignoble s'étend sur près de 3.200 hectares de vignes pour une production de 90 % de rouge, le reste en blanc. L'appellation est située sur la quasi-totalité de la commune de Châteauneuf-du-Pape et sur les communes voisines (Bédarrides, Courthézon, Orange et Sorgues). Implanté sur la rive gauche du Rhône entre Avignon et Orange, ce terroir est composé de vastes terrasses recouvertes d'argile rouge mêlée à de nombreux galets roulés de quartz. Au cœur du secteur méridional, le microclimat méditerranéen y est le plus chaud La vigne est taillée en gobelets pour protéger les grappes du mistral et des brûlures du soleil. L’extrême maturation du raisin est encore accentuée par les fameux galets roulés, qui restituent une bonne partie de la chaleur pendant la nuit. Le Châteauneuf-du-Pape, c'est également une grande variété de cépages acceptés en AOC, on peut en dénombrer 13, ceci leur procurant une très grande richesse aromatique. Néanmoins, le Grenache noir demeure le cépage maître pour les rouges, et le Grenache blanc, la Clairette, le Bourboulenc et la Roussanne pour les blancs. Les autres cépages étant le syrah, le mourvèdre, le cinsault, le picpoul, le terret noir, le muscardin, le counoise, le roussanne, le picardan, le vaccarèse, le bourboulenc. Les rouges sont d’une grande complexité. Puissants, charpentés et équilibrés, ils sont très amples en bouche et développe un nez puissant aux notes de sous-bois. Leur robe grenat intense laisse deviner une palette aromatique très large : fruits mûrs, cassis, mûres, épices, torréfaction. Il est par excellence un vin de garde, les meilleurs millésimes pouvant encore se valoriser en bouteille sur plusieurs décennies. De par le niveau d'ensoleilement et la spécificité des sols, les vins blancs, à la robe dorée, sont peu acides voire légèrement moelleux. Tout en rondeur, ils sont très riches et aromatiques, aux notes appuyées de fruits et de fleurs, qui évoluent vers des subtils arômes de miel et de boisé avec les années. Les vendanges sont exclusivement manuelles,
  • IGP Pays de Méditérannée
  • Vacqueyras
    Reconnue plus tardivement en AOC (1990), Vacqueyras s'étend sur 1400 hectares de vignes, dans les communes de Vacqueyras et de Sarrians, au nord-est d’Orange dans le département du Vaucluse, bordées par les vignobles de Gigondas et de Beaumes-de-Venise. Les vignes sont implantées principalement au pied et sur les flancs des dentelles de Montmirail et sur les terrasses de l’Ouvèze. Le climat y est d’une part méditerranéen, bénéficiant du mistral pour chasser l’humidité, amène le beaux temps et les étés bien chauds. D’autre part, deux saisons sèches en hiver et en été, et deux saisons très pluvieuses en automne et au printemps, qui sont favorables au bon développement de la vigne. Le sol se compose principalement d’argile, de sable, de galets roulés, d’éboulis calcaire et de calcaires rouges. Avec un encépagement des plus traditionnels pour le vignoble méridional des Côtes-du-Rhône, cette typicité entre climat et sol permet d’élaborer des vins rouges de différents caractères avec quelques rosés et rarement des blancs. Les rouges ainsi que les rosés sont issus majoritairement de grenache, syrah, mourvèdre et cinsault. Les vins blancs, de clairette, grenache blanc, bourboulenc et roussanne. Les vins sont amples, ronds et gras en bouche, pour les rouges des notes de fruits rouges et de violette, mais également des parfums de réglisse et de sous bois. Le rendement est limité à 36 hl/hectare. Les rouges ont une robe profonde un nez de fruits noirs avec une pointe de réglisse et en retrait des notes d’épices très élégantes. De leur bouche pleine et charnue émanent des notes de fruits qui persistent longuement en joli décor de fin de palais. Vin puissant, charpenté, aux arômes riches d'animal et d'épices.Les rosé présentent une robe intense avec des nuances dorées, un port ample et une saveur généreuse qui mettent en valeur un nez vineux où vibrent des notes fruitées et florales. Les Vacqueyras blancs sont d'une robe jaune clair, développant un bouquet floral avec des touches d’agrumes donnant des vins savoureux et plein de fraîcheur. Ce sont des vins de caractères, équilibrés et fins,
  • Gigondas
    Reconnu AOC en 1971, Gigondas s’étend sur les 1 230 hectares du vignoble sur la commune de Gigondas dans le département du Vaucluse, au pied des célèbres Dentelles de Montmirail. Gigondas est composé de deux terroirs : les pentes du massif, aux sols sableux sur sous-sols calcaires et de marnes, et la haute terrasse de l’Ouvèze (un affluent du Rhône), aux sols caillouteux. Si le climat est clairement méditerranéen sur cette dernière, avec une pluviométrie moyenne à faible et de fortes chaleurs lors d’étés très ensoleillés, l’altitude sur les coteaux des Dentelles de Montmirail a une influence non-négligeable, avec plus de fraicheur et des changements rapides du temps. Par ailleurs, les vendanges y sont décalées de deux semaines en raison du retard de maturité des raisins. L’encépagement du vignoble est principalement le grenache, avec en complément des cépages telle que la syrah et le mourvèdre. Les vins sont puissants, charpentés, tanniques, et à forte teneur en alcool, et évoquent bien que le Châteauneuf-du-Pape n’est pas loin, bien que le climat y soit un peu plus frais. La robe est somble, le nez est bouqueté d’épices et d’un parfum d’olives noires. Par rapport aux Vacqueyras, ce sont des vins de garde, un dizaine d'années C’est sur les vins issus des terrasses de cailloux roulés de l’Ouvèze que les Gigondas ont bâti leur solide réputation, entre autres par la plus grande finesse aromatique et la subtile touche d’acidité que ce terroir leur apporte.
  • Côtes du Rhône
    Le Côtes-du-Rhône est une AOC régionnale reconnue comme telle en 1937, cette dernière est produite sur les rives droite et gauche du Rhône entre Vienne et Avignon. Son aire de production correspond à une grande partie du vignoble de la vallée du Rhône car il s'agit d'une appellation régionale inclurant également la partie septentrionale pour l'appellation régionale et s'étend sur 6 départements (Rhône, Loire, Drôme, Vaucluse et Gard) pour une superficie plantée de 73.000 hectares en AOC régionale. Les cépages sont assez diversifés : bourboulenc, brun argenté, carignan, cinsault, clairette, clairette rose, counoise, grenache blanc, grenache gris, grenache noir, marsanne, marselan, mourvèdre, muscardin, picpoul blanc, picpoul noir, roussanne, syrah, terret noir, ugnic blanc, viognier
  • Luberon
    L’AOC Côtes-du-Luberon, renommée AOC Luberon en 2009, couvre 3 050 hectares de vignes implantées sur les flancs et le piémont du massif du Luberon, à l’est de Cavaillon dans le département du Vaucluse et quelques encablures du vignoble de Pierrevert, situé en contrefort de la Durance dans les Alpes de Haute Provence. Bien qu'assez récente l'appellation originelle fut reconnue en 1988, le Luberon est d'une tradition ancienne de la viticulture, en témoigne la découverte entre les années 80 et 90 de caves vinaires rupestres sur l'appellation du Ventoux et datant du 16ème siècle. S'inscrivant entièrement dans le Parc Régional du Luberon et sur 36 communes vauclusienne, le terroir du vignoble est le plus méridional de la vallée du Rhône, dans une zone de transition alliant les caractéristiques du climat méditerranéen rhodanien, à celui de la Haute Provence. Les terres ensoleillées et à l’abri du mistral sous le massif du Luberon ou celui du Mont Ventoux plus au nord vers Carpentras, bénéficient d’une atmosphère plus fraîche. Le Luberon est composé de reliefs et de plateaux alluvionnaires, marqués de calcaires durs (crétacé), de marnes, de sable et d’argile rouge. Ce vignoble révèle tout son potentiel par une production de vins rouges, rosés et blancs. Les cépages en blancs (Grenache, Clairette, Roussanne, Vermentino et Ugni) évoluent très bien sur ces terroirs plus tempérés. Ils donnent des vins blancs secs frais et assez aromatiques, réputés pour leurs bouquets fins. Le Grenache noir et la Syrah (à l’encépagement croissant), produisent des rouges amples et souples en bouche, équilibrés, aux arômes fruités. Les rosés, frais et gouleyants aux notes subtilement épicées, sont élaborés à partir de Grenache et de Cinsault (cépage typique des rosés de la basse vallée du Rhône). Les vins rouges ont des arômes de fruits noirs, épices, truffe, ce sont des vins fins et racés en bouche Les rosés sont généreux et expressifs avec des notes de fruits rouges Les blancs présentent des notes fines de pêche de vigne, abricot, tilleul, chèvrefeuille, une bouche florale, vive harmonieuse.
  • VDP Rhône Méridional
  • VDP Vaucluse
  • IGP Vaucluse
  • Ventoux
    Reconnue en 1973, l’AOC Côtes du Ventoux, renommée AOC Ventoux en 2010 est un vignoble du Vaucluse s’étendant sur 6 700 hectares au pied du Mont Ventoux. Le terroir est divisé en 3 secteurs viticoles : le Bassin de Malaucène au nord, l’amphithéâtre de Carpentras plus au centre, et le secteur sud, qui borde le vignoble du Luberon. Les sols sont globalement issus de sédiments tertiaires, de calcaire dur, d'éboulis, d'alluvions anciennes caillouteuses. Bien que divisée en 3 secteurs, le vignoble du Ventoux bénéficie de conditions climatiques assez homogènes et très favorables à l’élaboration de vins de qualité. Situé au cœur de la Provence, il tire profit de l’ensoleillement et des chaleurs typiques du climat méditerranéen, tout en étant bien abrité des vents par les massifs environnants. L’AOC Ventoux produit environ 285 000 hectolitres de vin chaque année, sur une belle gamme de vins d’une grande personnalité, principalement des rouges, 85 % de la production mais également des rosés et de rares blancs. Les vins sont issus de différents cépages, grenache noir et syrah pour les rouges et les rosés, grenache blanc,bourboulenc et clairette pour les blancs. Les vins du Ventoux sont le plus souvent fruités, généralement souples et légers. Certains rouges sont plus marqués avec de puissants tannins et plus colorés, la Syrah y étant assez présent, ce cépage tend à fortement évoluer avec le temps pour assurer la longévité aux meilleurs vins.
  • IGP D'ardèche
    IGP d'Ardèche
  • IGP Alpilles
    IGP Alpilles
  • Grand Cru de Provence
    Grand Cru de Provence
  • Cairanne
    Cairanne
  • Costières de Nîmes
    Située à l’extrême sud-ouest de la vallée du Rhône, au nord-ouest de la Camargue et dans la région naturelle des Costières, cette appellation produit principalement des vins rouges et rosés. Ces vins n’ont intégré les AOC qu’en 1986. L'appellation portait le nom « costières-du-gard » avant de devenir costières-de-nîmes en 1989. En 1986, grâce à son action sur le terrain et à son poids politique, le Costières-du-gard est reconnu par l'INAO comme faisant partie de la famille des AOC. Cette appellation modifie son nom en 1989 en devenant Costières-de-nîmes. En 2014, l'appellation obtient le label Vignobles et Découvertes. Ce label distingue les destinations œnotouristiques françaises proposant une offre complète et de qualité. Il est attribué pour une durée de trois ans par le conseil supérieur de l'œnotourisme et l'agence de développement touristique Atout France